Nouvelle Zélande – Ile du Nord

Cet été, j’ai pu réaliser un de mes rêves : découvrir la Nouvelle Zélande. Mes billets d’avion pour l’Australie étaient réservés depuis novembre 2015, et il m’était difficilement envisageable d’être aussi proche des côtes Néo-Zélandaises sans aller y faire un tour.

Après être arrivée à Sydney et avoir profité de la ville durant quelques jours (je vous en parle d’ailleurs dans mon article sur l’Australie), je suis partie avec une amie pour un périple de 12 jours au pays de la Terre du Milieu. Étant une grosse fan de la trilogie du Seigneur des Anneaux, préparez vous à un petit pèlerinage sur les lieux principaux des tournages des films !

Mardi 19 Juillet 2016

Après 3h de vol au départ de Sydney, nous arrivons à Auckland à 23h. L’énorme statue « prêtée par la Terre du Milieu »  – d’après la pancarte – et qui trône dans le hall des arrivées donne tout de suite le ton !

img_4649

Nous découvrons rapidement la gentillesse et l’honnêteté des Néo-Zélandais en montant dans un taxi. Après avoir donné l’adresse de notre auberge au chauffeur de taxi celui ci nous expliqua qu’il existait une navette gratuite pour nous y amener ! Je ne vous conseillerai par contre pas l’auberge Kiwi Airport : une chambre minuscule et tellement surchauffée que je n’ai quasiment pas pu dormir. Les avantages étant son prix : 24$NZ et sa proximité de l’aéroport.

Mercredi 20 juillet

Nous récupérons aujourd’hui notre voiture de location. Nous étions passées par le site BSP auto et devions contacter l’agence de location Right Car à l’aéroport. Après les avoir eu au téléphone, nous devons donc les retrouver sur un des nombreux parkings de l’aéroport. Une voiture banalisée s’arrête alors et un homme nous demande de monter sans plus de précisions ! Gros moment d’indécision en nous rappelant les conseils de nos mamans ! Mais nous arrivons finalement à bon port, à quelques kilomètres de là pour remplir les papiers. En sortant du parking nous nous rendons compte que l’écran du tableau de bord, entièrement en japonais d’ailleurs, n’est pas un GPS. Demi tour donc, pour récupérer le fameux GPS qu’il avait juste oublié de nous donner… Nous voilà donc à bord de notre Mitsubishi, rapidement rebaptisée Roquette, oui comme la salade, ne cherchez pas ! Notre premier arrêt du voyage se fait à Matamata, 167 km plus loin. La route et les paysages tous plus verts les uns que les autres sont magnifiques et nécessitent déjà de nombreux arrêts photos.

Au programme de la journée, nous allons voir la Comté ! Une visite guidée est obligatoire et nous avons la chance d’arriver 5 minutes avant celle de 14h. Nous grimpons dans un bus qui nous emmène au milieu des champs et des moutons: et là partout du vert à perte de vue. Nous arrivons ensuite aux portes d’Hobbiton, je suis surexcitée à l’idée de pouvoir découvrir ce lieu mythique pour moi ! Notre guide nous abreuve d’anecdotes sur  l’univers de Sir Tolkien matérialisé et représenté à la perfection par les films de Peter Jackson. Seules les façades ont été construites ici, les intérieurs des maisons aux portes circulaires ayant été réalisés en studios. Nous nous baladons au milieu d’une quarantaine de maisons. Linge qui pend aux fenêtres, étals de marché, tout y est pour que nous nous sentions « comme dans les films ».

Au point culminant d’Hobbiton nous découvrons la maison de Bilbon Sacquet surplombée par un arbre majestueux. Cet arbre a d’ailleurs été réalisé de toute pièce par la main de l’homme.

Nous nous dirigeons ensuite vers la taverne du Green Dragon et ses boiseries magnifiques, dans laquelle nous pouvons choisir entre une bière, un cidre et une ginger beer. Affamées comme nous l’étions, nous goûtons également les tourtes à la viande et les scones, assises au coin du feu.

Bref vous vous en doutez ce fut un moment inoubliable pour moi, que je conseille à tout fan de la trilogie qui se respecte ! Le coût de la visite est onéreux (79 $NZ), mais il les vaut . Nous reprenons ensuite la route, en nous perdant un peu de nuit, durant l’hiver le soleil se couche en effet très tôt (et notre GPS n’était pas bien mis à jour).  Nous finissions par trouver notre auberge de jeunesse, la YHA Waitomo. En arrivant, l’accueil était fermé mais on nous avait laissé les clés sur le comptoir. Pour conclure cette journée parfaite, La Communauté de l’anneau était diffusée sur la télé de la salle commune. Un gros coup de cœur pour cette auberge, les canapés moelleux et le poêle de la salle commune, leurs bons goûts cinématographiques et notre petite chambre de 4 personnes. Prix de la nuit : 28 $NZ.

Jeudi 21 juillet

Ce matin, nous nous dirigeons vers les Waitomo Caves, toutes proches de notre auberge (ça c’était sans compter notre GPS qui nous fit faire quelques détours supplémentaires…). Les photos de Google Images qui semblaient être tout droit sorties du film Avatar nous avait donné envie de découvrir ces grottes qui ont la particularité d’être peuplées de vers luisants. Plusieurs options sont possibles pour la visite, du bateau à la spéléologie, les prix variant du simple au double. Nous avons opté pour la visite guidée  classique qui comprenait l’accès à une première grotte à pied, puis à une deuxième en bateau, à la découverte de ces fameux insectes. La première partie était intéressante, mais le clou du spectacle fût la balade en bateau : photos interdites et silence imposé, cela permet de mieux profiter du moment. C’était beau, mais assez rapide et par rapport aux photos nous avons été légèrement déçues, le prix étant en plus plutôt élevé. (49$NZ) . Nous avons ensuite passé l’après-midi en voiture, à nous arrêter selon nos envies, et au grès des panneaux marrons, indiquant les sites à voir. Cela nous a ainsi permis de découvrir le Pont naturel de Mangapohue et sa petite marche dans les prairies vertes, la grotte de Piripiri et les cascades de Marokopa. Nous étions quasiment seules sur la plupart des sites.

Il nous fallait ensuite rejoindre National Park, où était notre auberge. Au programme du soir: pâtes et coucher tôt, nous avions quand même la Montagne du Destin à gravir le lendemain. Nous avons dormi deux nuits dans cette auberge très sympa, la YHA National Park qui avait l’originalité de proposer un mur d’escalade juste à côté de ses dortoirs. Pour deux nuits : 56 $NZ.

Vendredi 22 juillet

C’est le grand jour, 8 heures de randonnée dans la neige nous attendent, à l’assaut du Mordor, ou du Mont Ngauruhoe si vous en avez assez que je vous parle du Seigneur des Anneaux ! La randonnée du Tongariro Alpine Crossing est tout à fait accessible durant les journées d’été. En hiver par contre, il est grandement conseillé de passer par un guide, sauf si vous êtes un habitué des crampons et des piolets ! Cela n’étant pas notre cas, nous sommes passées par Aldrift afin de pouvoir apprécier cette journée mémorable en toute sécurité.

Levées à l’aube nous avons d’abord rendez-vous pour nous équiper : Aldrift prête n’importe quel équipement manquant: du manteau, aux gants. Nous sommes une vingtaine à monter dans le mini bus qui nous emmène au début de la randonnée. Arnachées de nos sacs à dos, casques et de nos piolets, nous entamons l’ascension. Le chemin est plutôt plat au début mais nous commençons rapidement à gagner en altitude, en passant par The Devil’s Staircase  qui portent plutôt bien leur nom. La neige et la glace rendent le chemin glissant, imposant alors un arrêt crampons. Le guide nous explique comment les mettre ainsi que les consignes de sécurité. Il n’y a pas à dire, une fois les crampons aux pieds, l’ascension est facilitée. Le paysage enneigé est absolument époustouflant, on en oublie même la raideur du chemin. Nous avons de la chance niveau temps : un grand soleil nous accompagne tout au long de la montée. Le temps étant clair, nous poussons l’ascension. Le chemin est a pic et complètement glacé, nous comprenons alors l’utilité des crampons et des piolets ! Bien essoufflées, nous parvenons en haut du col. Nous grimpons ensuite jusqu’au sommet, mais une fois en haut, d’énormes nuages empêchent la visibilité du panorama. Le brouillard nous enveloppera durant pas loin d’une heure, durant laquelle nous sommes obligés d’avancer sans voir à plus de 2 mètres. C’est là où l’on apprécie fortement d’avoir un guide.

Notre arrêt pique-nique se fera dans la neige, enveloppés d’un froid plutôt glacial. Après nous être rassasiés, nous continuons notre descente. Au bout d’un moment le guide nous arrête et nous demande d’ôter nos crampons. Euh vraiment ? Mais nous sommes toujours dans la neige ! Il avait cependant une idée derrière la tête. Au lieu de suivre le chemin balisé, il nous encouragea à nous lancer directement dans la pente, ce qui s’est vite terminé en glissades sur postérieurs bien drôles. De nouveau sur le chemin, la neige commence peu à peu à s’amenuiser. Le contraste entre la roche noire et la neige est magnifique. A l’horizon, nous apercevons un cratère fumant, le Mont Ngauruhoe est en effet toujours en activité. Les derniers kilomètres se font plus difficiles, avec la fatigue accumulée. A l’arrivée au bus, une bière fraîche nous attendait, celle là je l’ai appréciée ! Cette marche n’étant pas une boucle, vous devrez réserver une navette si vous vous lancez dans l’aventure en solo. Nous sommes ensuite retournées à l’auberge, épuisées et ravies d’avoir triomphé de ces 19.4 km en 8h ! Cette randonnée restera je pense, mon plus beau souvenir de Nouvelle Zélande. Prix de l’excursion à la journée avec le guide et tout l’équipement : 175 $NZ.

Samedi 23 juillet

Départ matinal sous la pluie, pour rouler jusqu’aux chutes de Tawhai également appelées Gollum’s Pool. A deux pas de National Park, se trouve un autre lieu de tournage de la trilogie. Peut être vous souvenez vous, dans le film Les Deux tours, de cette scène où Gollum chante en attrapant du poisson juste avant de se faire arrêter par Faramir ?  Tadaaaa les chutes furent utilisées pour filmer cette scène.

img_7839

Nous reprenons ensuite la route en direction de la ville de Taupo, située à une centaine de kilomètres de là. En chemin, nous nous arrêtons bien sûr à tous les Look Out possibles afin d’admirer les panoramas. Nous nous installons à l’auberge Taupo Urban Retreat ,très bien et dotée d’un bar qui propose des cocktails inspiration Seigneur des Anneaux ! Avant de commencer à les goûter, nous reprenons la voiture pour aller non loin, aux Craters of the Moon. Avec la pluie, nous sommes presque seules dans ce petit parc géothermique. Une promenade permet d’observer de plus près les cratères et les fumerolles de souffre qui s’en échappent. Nous découvrons alors cette odeur d’œuf pourrie, caractéristique des phénomènes géothermiques,et qui nous suivra durant tout le séjour dans la région de Taupo et de Rotorua.

Nous allons par la suite découvrir les Huka Falls et leur bleu étincelant. Les tourbillons d’eau turquoise rendent le site magnifique.

img_3973

Dimanche 24 juillet

Une petite randonnée matinale pour nous réveiller ! Au départ des Huka Fall, un chemin serpentant au milieu de la végétation nous mène aux rapides d’Aratiata. Ces rapides ont servi de lieu de tournage, non pas au Seigneur des Anneaux mais au deuxième film de la trilogie du Hobbit, vous savez la scène des tonneaux. (oui oui, on reste dans le thème !) Après 1h30 de marche environ, nous arrivons aux abords de midi, pile à l’heure pour assister à l’ouverture du barrage surplombant les rapides. Un moment bien impressionnant.

1h30 de marche plus tard, nous revoilà à bord de Roquette, pour retourner dans le centre ville de Taupo. Avec l’aide d’une brochure prise à l’auberge, nous entamons une visite Street Art de la ville. La ville de Taupo en elle même n’a pas beaucoup d’intérêt et semble être avant tout un lieu de passage. Mais les différentes œuvres qui peuplent les murs de la ville valent le coup d’œil !

Nous testons le soir à l’auberge notre premier verre de vin néo-zélandais, très bon d’ailleurs !

Lundi 25 juillet

Le parc géothermique de Wai-o-Tapu vaut à lui seul une visite sur l’île Nord (et pourtant il ne correspond à aucun lieu du tournage du Seigneur des Anneaux, c’est pour vous dire !) Situé à une soixantaine de kilomètres de Taupo, nous y arrivons vers 9h15. Il n’y a pas foule et nous pouvons commencer à découvrir les merveilles du parc en toute tranquillité. Peu avant 10h, il nous faut reprendre la voiture pour aller au Lady Gnox Geyser. Pourquoi 10h ? Car c’est à cette heure précise que le personnel du parc active le geyser en glissant du savon dans son cratère, afin de ravir les touristes que nous sommes. On nous prévient, l’éruption peut durer entre 20s et une heure et atteindre entre 10 et 20 mètres. Bon du coup, nous aurons eu le droit aux 20s et aux 10 mètres, la Lady étant capricieuse ce matin ! Non loin, ce trouvent les Mud Pool. Ce petit détour pour admirer la boue glougloutante vaut le coup. Nous retournons ensuite au parc principal pour finir notre visite. Il y a nettement plus de monde, mais cela reste supportable. Nous restons longtemps devant la Champagne Pool et ses couleurs incroyables allant du orange au bleu. Plusieurs chemins permettent de découvrir le parc et ses palettes de couleurs dans sa totalité. On passe de merveille en merveille et on en prend plein les yeux. Prix de l’entrée : 23,5 $NZ.

Nous roulons ensuite en direction de Rotorua en nous arrêtant à Kerosene Creek. Pour rejoindre ces sources d’eau chaude naturelles, il faut emprunter un chemin bordé d’ornières, faisable sans 4×4 mais en roulant très doucement! Mais tout ça en vaut la peine, nous étions juste deux à nous baigner dans cette eau chauffée à l’énergie thermique.

Nous arrivons ensuite à Rotorua, où nous nous installons à l’auberge Crash Palace (37 $NZ les deux nuits). Le soleil n’étant pas encore couché, nous reprenons la voiture pour aller nous balader à Hamurana Springs, une petite rivière serpentant au milieu d’une forêt de séquoias.

Nous retournons ensuite dans le centre de la ville, pour admirer le coucher de soleil sur le lac de Rotorua.

img_4230

Mardi 26 juillet

Au programme de la matinée: balade sous la pluie autour du lac Tikitapu. Et même par ce temps pluvieux, les paysages sont magnifiques. Nous entamons une randonnée de 5.5km, formant une boucle autour du lac. La marche se fait au milieu d’une végétation luxuriante, entre séquoias et fougères arborescentes.

Après un pique-nique dans la voiture, pluie oblige, nous repartons en direction de la Redwood Forest de Rotorua. Plusieurs marches sont proposées pour découvrir cette magnifique forêt de séquoias. Nous optons pour celle de 30 minutes mais qui finit par s’éterniser vu les nombreux arrêts photos ! C’est beau un séquoia vous savez !

A l’heure du goûter, et pour nous récompenser de cette journée riche en randonnées, nous nous installons au café Jubilee, en plein cœur de Rotorua. Leur chocolat chaud et leur pecan pie sont très bons. Un café parfait pour une pause goûter!  Nous partons ensuite à la découverte des différents parcs de la ville.  Le parc géothermique Kuirau permet de se promener au milieu des eaux bouillonnantes et des vapeurs de souffre, et tout ça gratuitement. Bon c’est sûr qu’après Wai-O-Tapu, nous sommes presque blasées (j’ai bien dit presque ), mais ce parc donne un bon aperçu des merveilles géothermiques du pays. Les très beaux jardins des Gouverneurs sont également à voir. De nombreuses statues nous rappellent que la ville se situe au cœur de la culture Maorie. Nous n’avons pas visité le musée (Museum of Art and History) situé au centre du parc, mais rien que son architecture vaut le coup d’œil.

Au coucher du soleil, la lumière y est magnifique. En passant derrière ce musée, nous avons découvert une petite promenade qui longe le lac.

Mercredi 27 juillet

Aujourd’hui, il nous faudra faire pas mal de kilomètres pour pouvoir découvrir la péninsule de Coromandel. En effet trois heures de route nous séparent de notre destination, mais toujours en longeant des paysages magnifiques. Nous nous arrêtons à Hahei beach, car de là, se fait le début de la randonnée jusqu’à Cathedral Cove. La marche commence sur la plage, et malgré le temps capricieux et nuageux, la balade est très agréable. Mais le rayon de soleil tant attendu arrive quand nous atteignons la plage de Cathedral Cove. Le lieu est absolument magique, nous restons un bon moment à admirer cette arche naturelle. On comprend très bien que la magie du lieu ait inspiré le réalisateur de Narnia, dont certaines scènes ont été filmées ici.

Le chemin du retour permet également de découvrir plusieurs petites criques à l’eau turquoise. Nous nous sentons obligées de reprendre les mêmes photos qu’à l’aller, forcement avec le soleil, ça change tout !

De retour à la voiture, nous allons faire un tour à Hot Water Beach. Cette plage a la particularité de pouvoir se transformer en spa privé ! En effet il suffit de creuser dans le sable afin d’atteindre une eau naturellement chaude.Seulement, pour assister à ce phénomène, il faut arriver lors de la marée basse. Pour ce jour là, il nous aurait fallu être sur la plage très tôt le matin ou une fois le soleil couché. Mais n’hésitez pas à vérifier les horaires des marées avant votre visite.

img_8231

Nous devons ensuite reprendre la route, car nous passons la nuit à Auckland, à 170 km de là. Nous restons juste une nuit à l’auberge City Garden Lodge (26 $NZ). En entrant dans notre chambre occupée par 6 personnes depuis plusieurs mois, nous avons plutôt hâte d’en sortir, vu le bazar ambiant ! Mais nos colocataires sont sympas et nous conseillent d’aller nous balader du côté du Mont Eden, un ancien volcan surplombant la ville. Nous traversons le parc qui n’est absolument pas éclairé de nuit, pour accéder au panorama sur Auckland.

img_8244

Jeudi 28 juillet

On the road again, cette fois en direction de la Waipoua Forest, située dans la région du Northland. L’objectif du jour est de voir des Kaoris. Ces arbres impressionnants par leur taille ont pour les plus anciens presque 2000 ans. A cause de la déforestation effectuée par les populations occidentales, les Kaoris étant vus comme une matière première idéale, on estime que seule une faible partie de la population initiale de ces arbres vénérables fut épargnée. Afin de protéger la forêt, des stations de nettoyage sont installées à l’entrée et il nous est demandé d’ôter toute saleté de nos chaussures de randonnée. Les racines étant très fragiles, les sentiers sont bien balisés, afin que personne ne les piétine. Le chemin qui serpente dans la forêt nous permet de découvrir ces arbres absolument magnifiques.

A quelques kilomètres de là, un autre sentier donne accès au Tane Mahuta, le plus grand Kaori du monde, du haut de ses 18 mètres.

Nous reprenons ensuite la route, en direction de Whangarei, où nous passerons deux nuits à l’YHA Whangarei Falls (60 $NZ).

Vendredi 29 juillet

Le gérant de l’auberge nous ayant conseillé de nombreuses balades (ainsi que les meilleurs endroits pour chasser des Pokemons…), nous savions quoi voir dans le coin. L’objectif premier du jour étant le suivant: voir un kiwi ! Nous n’en avions pas croisé durant nos balades et on nous avait expliqué que même la plupart des Néo-Zélandais n’avait jamais aperçu cet animal craintif. Avant de poursuivre notre quête du kiwi , nous marquons un premier arrêt aux Whangarei Falls, toutes proches de notre auberge.

img_8298

Nous nous rendons au Kiwi North Museum, situé à Whangarei. Nous avons eu la possibilité d’observer un couple de kiwi. Tout est fait pour que cet animal nocturne pense être à l’état sauvage. Leur habitat a été reconstitué, il pleut même de temps en temps dans leur enclos. Nous avons passé un bon moment à admirer cet animal sous la lumière nocturne recréée. Des caméras permettent également de les découvrir à l’intérieur de leur terrier. Je vous épargnerai par contre mes photos toutes floues ! Un moment appréciable, mais le reste du musée est plutôt brouillon et ne vaut pas spécialement le coup. Nous déjeunons ensuite dans le petit port de Whangarei, pour prendre des forces avant de nous lancer dans l’ascension du Mont Maniaa. Le chemin monte, monte, et nous enchaînons les escaliers. Arrivées en haut, la vue est très belle, mais nous ne restons pas longtemps au sommet, de peur de nous envoler à cause des importantes bourrasques de vent ! Sur le chemin du retour, nous parions sur le nombre de marches, 1100 au total !

Cette randonnée fut agréable mais quelque peu sportive. Nous rentrons à l’auberge pour un repos mérité.

Samedi 30 juillet

Nous quittons cette auberge très sympa en direction de Matapouri Bay afin de profiter d’une dernière randonnée sur les terres Néo-Zélandaises, notre avion partant le lendemain matin. Un petit chemin au milieu des vertes prairies nous emmène à un sentier côtier. Nous découvrons la très belle plage de Matapouri.

img_4584

img_4613

De là, un sentier permet d’accéder aux Mermaids Pools. Un panneau nous met en garde : « L’accès aux Mermaids Pools est glissant, il n’y a pas de chemin balisé » , » allez-y à vos propres risques ». D’accord, d’accord, bon et bien c’est parti. Donc quand ils parlaient de chemin glissant, on l’a bien compris ! La boue nous oblige à nous accrocher à chaque racine ou branche que l’on trouve pour ne pas glisser. Le sentier monte d’abord puis redescend et c’est là que ça se corse. Mais nous arrivons sans chute aux rochers en bord de mer qui forment les Mermaids Pools. Nous vous conseillons d’attendre un rayon de soleil, qui révèle complètement les magnifiques couleurs de ces bassins naturels.

img_8420

Une fois avoir bien profité de cette vue , il nous fallait repartir en sens inverse, par le même chemin. Malgré quelques glissades , nous réussissons également à ne pas finir les quatre fers en l’air dans la boue ! Nous commençons progressivement à dire adieu aux chemins côtiers, aux prairies vertes, aux forêts car nous devons retourner à Auckland, à 195 km de là pour rendre notre chère Roquette, notre voiture de location. Nous allons d’abord déposer nos sacs à notre auberge, la Grafton House Backpackers (25 $NZ la nuit Encore une chambre minuscule et surpeuplée, décidément je n’aurai pas beaucoup apprécié les auberges d’Auckland !). Nous retournons par la suite à l’agence de location, où les contrôles sont aussi sommaires qu’à l’arrivée. On nous ramène à l’aéroport d’où nous reprenons la navette pour le centre ville. Nous nous arrêtons à Queen Street, l’artère principale de la ville. Cela nous fait bizarre de voir autant de monde, le retour dans une grande ville est étrange ! J’avais pour mission, de ramener un maillot des All Blacks à mon frère, fan de la fameuse équipe nationale. J’ai pu trouver mon bonheur à la boutique Champions of the World, située au 30 Queen Street.

Affamées nous nous accordons notre premier vrai restaurant. Vous trouverez facilement votre bonheur à Elliott Stables, un ensemble de restaurants installés dans d’anciennes étables. Le concept est sympa: chacun choisi son plat dans l’un des restaurants, puis tout le monde mange ensemble sur une des nombreuses tables installées au milieu. Pas de problème si vous avez des amis végétariens, ou adeptes de bonnes viandes, ou bien qui préfèrent manger Mexicain ou Japonais ! J’ai beaucoup aimé ce concept. Nous optons toutes deux pour un burger au mouton de chez Burgz, accompagné de frites maison excellentes et d’une Ginger Beer, ma nouvelle boisson préférée découverte pendant le séjour. En dessert, nous ne pouvions repartir sans avoir goûté le pavlova, le fameux gâteau dont la paternité est disputée entre la Nouvelle Zélande et l’Australie. Celui de Delectable Desserts était très bon et copieux ! Elliott Tables est ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 21h30.

Dimanche 31 juillet

Nous arrivons bien tôt à l’aéroport, notre vol Auckland – Sydney partant à 9h. C’est la fin ! J’aurai découvert un pays extraordinaire, aux paysages plus variés les uns que les autres. On peut dire qu’un de mes rêves fut réalisé : contempler en vrai certains paysages découverts quand j’avais 12 ans en regardant un de mes films préférés ! Durant notre séjour, différentes personnes rencontrées s’étonnaient que nous n’allions pas sur l’île du Sud réputée comme étant la plus belle et la plus sauvage des deux îles. Forcément, il me faudra y retourner un jour pour compléter ce séjour merveilleux.

Au final : 12 nuits – 11 jours – 1981 km à bord de Roquette.

Arf le budget qui fait mal:

•Vol Sydney – Auckland: 250 €
•Voiture/Essence/GPS: 211€ (par personne)
•Auberges de jeunesse: 196 €
•Excursions/visites: 223 €
•Nourriture/ restaurants: 166€ Sur ce dernier point nous avons essayé d’économiser le plus possible, en nous nourrissant surtout de pâtes, riz, conserves, les restaurants n’étant pas donnés.
•Souvenirs: 168 €

S.

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 commentaires sur « Nouvelle Zélande – Ile du Nord »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s