Quelques jours à Edimbourg

Édimbourg est une de mes villes préférées en Europe. J’y aime ses pubs, ses vieilles pierres et son ambiance mystique ! J’ai eu l’occasion de la découvrir deux fois, en février 2015 et en juillet 2018 lors d’un road trip en Ecosse dont je vous parlerai bientôt.

Le logement

J’ai deux plans à vous proposer ! L’un ultra central, à la déco très chouette, le Grassmarket Hotel (73€ la nuit en 2015 – 86€ la nuit actuellement). L’autre, la Destiny Student Brae House était suffisante pour les deux nuits que nous avons passées avant de partir à la découverte du pays mais manque de charme (63€ la nuit).10914936_10153121399847996_8796099694753128519_o

Les incontournables d’Édimbourg

Édimbourg est une ville qui se découvre à pied. Vous prendrez plaisir à déambuler dans ses ruelles ou « close » en anglais, ses cours cachées, et à prendre une bière dans ses anciens pubs.IMG_3935

Le château, qui surplombe la ville. La visite est intéressante, et donne accès à différentes expositions. Les cachots ont été entièrement reconstitués et on se replonge dans la vie et surtout les mauvais traitements des captifs de l’époque.

• Le Cimetière de Greyfiars, dont l’atmosphère change complètement si on y fait un tour en plein jour ou à la lueur des étoiles ! Le lieu a la réputation d’être un des endroits le plus hanté d’Europe ! Et les anecdotes sur des fantômes se baladant au claire de lune sont nombreuses. De quoi vous faire frissonner ! Du cimetière on aperçoit également l’école George Heriot qui a inspiré J. K. Rowling pour la naissance de Poudlard. En sortant de Greyfiars vous tomberez forcément sur un attroupement autour d’une statue. Celle ci représente le chien Bobby, célèbre pour être resté fidèle à son maître décédé, en restant sur sa tombe durant 16 années.

IMG_2340

• S’engouffrer au hasard de vos balades dans les closes, ces petits passages signalés par des écriteaux à la typographie dorée.

• Le Real King’s Close permet de se replonger dans l’histoire de la ville. Nous suivons un guide dans des souterrains, au cœur de cette ancienne ruelle et de ses allures de labyrinthe. Anecdotes sur les habitants, les fantômes, l’épidémie de peste, on est transporté dans l’Édimbourg  des XVIe et XVIIe siècles. Claustrophobes s’abstenir !

• Le Palace Holyroodhouse est pour moi une visite incontournable que j’ai préférée au château. L’audioguide est passionnant et indispensable pour en apprendre davantage. J’avais également adoré découvrir les ruines de l’abbaye qui trône dans le parc du palace.

• En se baladant au Royal Botanic Garden, on découvre les anciennes serres tropicales et leur architecture victorienne. Un moyen de se réchauffer, quand on visite Edimbourg au mois de février !IMG_4967

• En longeant la rivière Leith,  on arrive à Dean Village, joli havre de paix au milieu de la ville, on se retrouve dans un petit village de campagne !

National Scottish Museum. Même si vous manquez de temps, n’hésitez pas à passer la porte de ce musée (à l’accès gratuit) pour admirer son architecture intérieure. Les différents étages valent également le coup, avec des collections sur les sciences, l’histoire naturelle ou les cultures du monde.IMG_2659

Arthur’s Seat offre une randonnée très sympa et facile pour prendre de la hauteur et profiter d’une superbe vue sur la ville et ses alentours.

IMG_3894

• La rue Circus Lane et ses jolies maisons de pierre fleuries est une halte photogénique dans la découverte de la ville !

• La Calton Hill offre également une très jolie vue sur la ville. On y accède en traversant un cimetière (oui encore un !) La lumière y est très belle en fin de journée.

• Lors de ma première visite, j’avais découvert la ville pendant quatre jours et avait profité du cinquième jour pour faire une escapade afin de découvrir l’Ecosse de mes rêves et sa nature sauvage. Nous étions un groupe de 14 personnes avec notre guide dans un mini bus pour faire un saut au Château de Doune, un tour dans les Highlands, à Inveraray, à l’église St Conan’s Kirk Church au bord du Loch Awe, à Luss et au Loch Lomond. Oui tout ça en une journée ! Alors bien sûr si vous avez le temps, je vous encouragerai à louer une voiture et à tout découvrir de vous même. La visite organisée par Rabbie’s avait l’avantage de ne pas être en trop gros comité, le guide était très intéressant, mais bien sûr on manque de liberté et on ne peut pas s’arrêter quand on le désire. Cette journée express m’a en tout cas donné envie de revenir un jour découvrir davantage le pays, ce qui fut chose faite 3 ans après ! (57€ l’excursion en 2015).

Où manger ? Où boire à Edimbourg ?

C’est en recherchant mes adresses notées en 2015 et en découvrant que de nombreuses avaient fermé, que je me suis dit qu’une ville pouvait vraiment changer à toute vitesse ! Je vous note donc mes rescapés ! Vous ne risquerez non plus pas grand chose à pousser la porte d’un pub au hasard, pour prendre une bière ou savourer un bon fish and chips dont le Royaume Unis a le secret.

Clarinda. L’adresse parfaite pour déguster scones, sandwichs, soupes et thé dans un so british service en porcelaine. Je suis retournée dans ce salon de thé lors de ma deuxième visite. Il peut par contre y avoir un peu d’attente. 69 Canongate, Edinburgh.

Deacon Brodies Tavern. Un vrai pub comme on les aime!  435 Lawnmarket, Edinburgh.

1498926_10153121399187996_8936875471549734414_o

Hula Juice Bar. Tout proche de l’hôtel Grassmarket, l’endroit est parfait pour les petits déjeuners. 103-105 W Bow, Edinburgh.

IMG_4855

• Le Circle Di Giorio’s café propose entre autre de traditionnels english breakfast, bien copieux et délicieux.  1 Brandon Terrace, Edinburgh.

The Cambridge Bar et son large choix de bières est l’endroit parfait pour une pause après la découverte du Dean Village.  20 Young St, Edinburgh.

IMG_4024

The Black Medicine Coffee Co. Une très bonne adresse pour une pause café ou pour un petit déjeuner. Ils avaient de délicieux milionaires shortbread en 2015. Oui, je voue une adoration à cette pâtisserie anglaise bien légère : une couche de sablé, une de caramel et une touche de chocolat pour finir ! Je vous en parlais d’ailleurs déjà dans notre article sur Dublin. Je garde aussi un très bon souvenir de leur chocolat chaud parsemé de guimauves.  2 Nicolson St, Edinburgh.

The Black Rose Tavern. La bière, bonne. Le burger, bon. La musique, parfaite. Bref une autre bonne adresse de pub! 49 Rose St, Edinburgh.

Royal Miles Tavern. Ce pub est situé en plein sur l’artère centrale de la vieille ville, parfaitement situé pour une pause ravitaillement. 127 High St, Edinburgh.

IMG_4037

 

S.

 

 

 

Un commentaire sur « Quelques jours à Edimbourg »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s