Escapade en Bosnie-Herzégovine

Depuis trois ans, le mois de mai est l’occasion pour Les Copines de partir en escapade. Après nos  week-end en Pologne et en Slovénie, nous avons décidé d’aller à la découverte de la Bosnie-Herzégovine.

Oui bon encore une destination qui change de l’ordinaire! Et nous avons très bien fait (comme d’hab héhé) ! Nous avons toutes deux été absolument charmées par ce pays encore assez peu touristique. Pour ce week-end en Bosnie, nous avons passé un premier jour à Sarajevo, la capitale, deux jours à Mostar, puis deux autres jours à Sarajevo.

SARAJEVO

Question hébergement

∴ Les auberges de jeunesse sont toutes assez petites et conviviales. A Sarajevo, nous avons passé une nuit à l’hostel Franz Ferdinand, idéalement placé au cœur du centre ville. Les chambres sont toutes ornées de photographies de l’Empereur et de sa famille ! Notre chambre de quatre lits était propre et spacieuse. Petit déjeuner correct gratuit. La petitesse des lieux nous a permis de faire rapidement connaissance avec d’autres voyageurs avec qui nous avons passé notre première soirée, vraiment très sympa ! Prix de la nuit dans un dortoir de 4 : 12€/pers.

Pour nos deux dernières nuits à Sarajevo, nous avons voulu prendre de la hauteur, en dormant au Doctor’s House. Prendre de la hauteur, c’est le cas de le dire ! Il nous a fallu une bonne montée de 10 minutes pour parvenir à l’auberge. Quand nous parlons de montée, c’est une vraie montée ! Sarajevo est très vallonnée. Heureusement la vue sur la ville vaut le coup ! Notre chambre de deux était très sympa. Nous vous conseillerons cette auberge, notamment pour la vue, si vous êtes plusieurs jours sur Sarajevo. En effet elle est plutôt éloignée du centre. Prix de la nuit pour une chambre de 2 : 14€/pers.

Que voir à Sarajevo ?

Déjà il faut savoir que Sarajevo (et le pays en général) est encore très marquée par la récente guerre de 1992-1995, au moment du morcellement de la Yougoslavie. Nous ne vous raconterons pas toute l’histoire ici (c’est pourtant passionnant), vous la découvrirez en détail dans chaque parcelle de la ville… Il faut faut donc vous attendre à une belle leçon d’histoire, de vie et d’humilité. En fait c’est presque un devoir de mémoire de creuser l’histoire et les souffrances de ce pays afin de pouvoir davantage le comprendre.

Voici ce que nous vous conseillons :

• Aller explorer la vieille ville, ses échoppes et ses petits cafés. La ville est étonnante de mixité culturelle. Mosquées, synagogues et églises se côtoient à quelques mètres les unes des autres, jupes courtes et voiles intégrales, bars à shisha et bistrots modernes font de même. La petite Jérusalem a beaucoup à montrer !

• Visiter la mosquée Gazi Husrev-Bzgona Dramija. N’hésitez pas, ne serait-ce qu’à rentrer dans la petite cour pavée. La visite de la mosquée est très rapide, le billet d’entrée ne donnant accès qu’à une seule salle. La pluie nous a également poussé à nous réfugier dans le musée de la mosquée, juste en face, qui n’est pas à nos yeux, une visite indispensable. Prix  d’entrée pour la mosquée: 5 Km.

• Découvrir l’ancienne Bibliothèque Nationale Vijecnica. Détruite durant le siège de la ville en 1992, elle a été reconstruite puis réouverte au public en 2014. Elle abrite désormais une intéressante exposition sur l’histoire et l’évolution de Sarajevo. Prix de l’entrée: 5 Km

DSC_0397

• Se remémorer ses cours d’histoire en passant le Pont Latin, lieu de l’assassinat de l’Archiduc Franz Ferdinand, qui déclencha la Première Guerre Mondiale en 1914.

IMG_0856

• Faire une visite guidée, organisée par Neno & Friends, sur le siège de Sarajevo et la guerre de Bosnie-Herzégovine. Départ devant l’Opéra national, place Susan Sontag à 15h30. Rémunération du guide au pourboire. C’est pratiquement indispensable pour comprendre cette ville ! Les guides étaient des enfants à l’époque du siège de Sarajevo…

• Le tout récent musée War Childhood (ouvert en  janvier 2017) est très bien fait et absolument bouleversant. Également incontournable, selon nous, pour s’immerger dans ces années de guerre. Ce musée regroupe des objets ayant appartenu aux enfants de l’époque. Devenus adultes actuellement, ils commentent ce que représentaient ces objets pour eux durant la guerre. Nous avons déambulé dans ce musée, casque aux oreilles et avons écouté ces différents témoignages tous très émouvants. Prix de l’entrée (avec audioguide) : 10 Km

• Nous avons suivi cette balade, proposée par Le Petit Futé. Tout en montée, elle permet d’aller découvrir d’autres quartiers de Sarajevo, on passe d’abord par le cimetière de Kovači, là où ont été enterrés les 11 500 civils pendant le siège de la ville (rendez-vous compte…). On arrive ensuite au Bastion jaune (Žuta Tabija), un restaurant ouvert avec une première superbe vue sur la ville. Nous avons eu la chance de pouvoir y retourner le soir de la première journée du ramadan pour assister à la fin du jeûne et voir tirer le canon ! La suite de la balade vous emmènera dans les petites rues voir différents lieux, n’hésitez pas à continuer la visite jusqu’au Bastion blanc, l’occasion d’avoir une vue de folie sur Sarajevo (on constate toute l’ampleur de ses collines) et de prendre des supers photos dans des ruines (et nous, on a même eu des chèvres !).

IMG_3579.JPG

• La galerie 11/07/1992, un musée qui traite de la guerre mais plus particulièrement du massacre de Srebrenica, qui, a en quelque sorte été le déclencheur de la signature d’un traité de paix et donc de la fin de la guerre. Beaucoup de photos et de vidéos assez durs. Prix de l’entrée: 12 Km.

Nos restaurants et bars coups de cœur

Nous avons d’abord demandé des conseils de restaurants à un chauffeur de taxi, puis à une dame rencontrée à la terrasse de notre premier restaurant. Les deux nous ont répondu en cœur : « Mais ils sont tous bons ici ! ». Et nous confirmons d’ailleurs leurs dires! Nous n’avons pas noté de lieux en particulier, mais il vous faudra également tester les riches pâtisseries locales, telles que les Baklavas !

• Restaurant Cevabdzinica Zeljo – 19 Kundurdžiluk – Ce restaurant fut l’occasion pour nous de goûter à notre premier Cevapcici, une spécialité des Balkans. Ces rouleaux de viande hachée et grillée étaient accompagnés de pain pita et d’oignons. C’était bon et copieux ! C’est à la terrasse de ce restaurant que nous avons rencontré une ancienne professeure de français à la retraite, avec qui nous avons discuté de l’histoire et de l’économie actuelle en Bosnie.

IMG_2755

• Café Damask  29 Trgovke – Une terrasse couverte agréable pour siroter un thé et/ou fumer une shisha.

• Bar Zlatna Ribica – 5 Kaptol – Un endroit dans lequel on entre plus pour la décoration des lieux que pour les consommations, plutôt classiques. Nous en avons en effet pris plein les yeux dans ce bar, entre magasin d’antiquité et cabinet de curiosités.

Restaurant Apetit – 61 Gazi Husrev-begova – Un concept plutôt original. Dans ce restaurant vous ne trouverez pas de carte, le serveur vient vous voir et vous demande tout simplement ce que vous voulez manger ! Il crée ensuite avec vous votre plat selon les produits frais disponibles du jour. La cuisine, ouverte, permet de suivre la réalisation des assiettes. Nous avons goûté au risotto aux légumes (5€) et au steak de thon (12€).

Restaurant Noovi  13 Tina Ujevića – Une bonne pizzeria ! Nous étions étonnées d’être les seules attablées à cette petite pizzeria, avant de réaliser que le Ramadan venait juste de débuter, et que le soleil n’était pas encore couché !

IMG_3406

Restaurant Buregdzinica Bosna – 11 Bravadžiluk – Au cœur de la vieille ville, nous avons découvert une autre spécialité culinaire des Balkans, le Burek. Ces feuilletés bien roboratifs peuvent se déguster à la viande ou bien aux légumes.

– ATTENTION – Nous vous déconseillons le restaurant Barhana, dans lequel nous avons attendu pas loin d’une heure notre plat, qui était d’ailleurs peu copieux. Le bar à cocktails Que Pasa est également à éviter, sauf si vous tenez absolument à goûter au Mojito avec sirop de menthe !

MOSTAR

Question hébergement

∴ A Mostar, nous avons passé deux nuits à l’auberge Majdas. Une petite auberge proche de la gare routière et non loin du centre ville, faisant davantage penser à une pension familiale qu’à un Hostel. Nous avons été accueillies par un thé et une part de gâteau. Les gérantes sont très gentilles mais en font même un peu trop ! Petit déjeuner excellent et copieux. Nous sommes parties le matin vers 8h30, personne n’étant levé, nous n’avons pas pu récupérer notre caution pour les clés… Prix de la nuit sans un dortoir de 4 : 9€/pers. 9 Pere Lažetića. 

IMG_3379

Que voir à Mostar ?

De Sarajevo, nous avons pris un bus pour Mostar (2h30 de trajet). Nous avions entendu dire que le trajet en train était très beau, mais  malheureusement les voies ferrées étaient en travaux lors de notre séjour.

Mostar est une ville plus touristique que Sarajevo car facilement accessible depuis Dubrovnic (Croatie). Beaucoup de voyageurs ne visitent donc pas la Bosnie mais connaissent Mostar !

  • Flâner dans les petites rues pavées de la ville, jour et nuit. En effet, il y a beaucoup de touristes la journée dans ce centre ville (le pont est le clou du spectacle), mais la plupart ne dorment pas sur place, le soir la ville est donc « vide » et magnifique.

DSC_0178

  • S’initier à l’Urbex dans la Staklena Banka. Cet ancien immeuble de banque en construction a été réquisitionné lors de la guerre par les snipers. Il a donc servi de tour de tir pendant plusieurs années et a été ensuite abandonné. Les auberges de jeunesse vous inviteront volontiers à le visiter si vous leur demandez conseil, même si cela est interdit ! Nous avons compris que c’était tout de même toléré, et nous avons donc escaladé le mur d’enceinte pour monter sur le toit terrasse de l’immeuble… Superbe expérience, par contre ne venez pas en robe, il faut donner un peu de sa personne pour rentrer et sortir (oui Soso avait une entorse, on s’est bien amusées héhé), les entrées sont vraiment condamnées ! A éviter également si vous souffrez de vertige, l’escalier pour y accéder est impressionnant.

DSC_0160

  • Se promener dans le parc Zrinjevac pour apercevoir l’étonnante statue de… Bruce Lee ! L’explication est simple : dans un pays où Croates, Serbes et Bosniaques cohabitent, il faut faire attention à ne froisser personne. Ainsi quand la ville a voulu une nouvelle statue pour son parc, la question s’est posée : qui choisir? Une personnalité Bosniaque ne plairait pas aux Serbes ni aux Croates, de même pour un hommage à une personne Croate ou Serbe. Bruce Lee a ainsi mis tout le monde d’accord…IMG_3013
  • Voir et revoir de nuit comme de jour Stari Most, l’emblématique pont de la ville. Détruit en 1993 par les bombardements lors de la guerre, il fut reconstruit à l’identique de 2001 à 2004.

DSC_0283

  • Faire une excursion d’une journée pour découvrir la région. A Sarajevo, nous avions rencontré deux françaises, avec qui nous sommes allées à Mostar. Elles dormaient à l’auberge Taso. Nous avons réservé avec elles une excursion à la journée avec le propriétaire des lieux, Taso. Nous sommes donc parties à 5 à bord de sa voiture pour une journée de belles découvertes. Premier arrêt à Blagaj, où nous commençons par prendre un deuxième petit déjeuner, à base de thé ou de café et de bureks au bord du fleuve. Nous prenons ensuite notre temps pour prendre des photos et nous apprécions le calme des lieux. Blagaj est connu pour sa maison derviche, qui fut bâtie en 1466. Il est possible de la visiter, des voiles vous serons prêtés mesdames, pour vous couvrir les jambes et la tête. Prix de la visite: 4 Km.

IMG_0886 La visite se continue ensuite au charmant petit village fortifié de Pocitelj, sur les hauteurs. IMG_3178Nous prenons ensuite la direction des magnifiques chutes de Kravice. L’eau est plutôt froide, nous n’avons pas eu le courage de nous baigner. A la place nous avons suivi un petit chemin, suivant le court d’eau et permettant d’accéder à d’autres petites chutes.

Avant de rentrer à Mostar nous faisons un dernier arrêt dans un endroit plutôt impressionnant : un aéroport désaffecté caché sous la montagne. Tito, qui fut à la tête du pays de 1953 à 1980, craignait en effet une guerre contre l’URSS et a fait bâtir cet aéroport dans le plus grand  secret. Il n’a finalement jamais servi.

IMG_3288Taso nous a également fait un petit debrief de fin sur les hauteurs de Mostar, avec une vue superbe sur la ville. Nous vous conseillons cette excursion, qui nous a semblé idéale pour découvrir la région.

Nos restaurants et bars coups de cœur

–  Restaurant Konoba Taurus – 4 Kriva Cuprija – Nous avons partagé à 5 un très bon plateau de viandes et légumes, le tout dégusté en terrasse, en bord de rivière. Un restaurant très agréable avec un personnel de très bons conseils.

Bar Bijeli Terasa – 1 Stari grad – Le lieu parfait pour savourer une bière après une journée de marche, le tout en profitant d’une magnifique vue sur le fameux pont de Mostar.

Restaurant Tima Irma – Onešćukova – Ce restaurant mérite son titre de numéro 1 sur TripAdvisor. Nous nous sommes régalées. Vues les quantités nous avons par contre dû rouler pour rentrer ! Nous avons également goûté à du très bon vin rouge bosniaque.

Bar OKC Abrasevic – 25 Alekse Šantića – Un bar qui nous avait été recommandé par Taso, un DJ y jouait le soir même, nous sommes donc passées boire une bière. L’endroit est introuvable si on ne connait pas et se situe dans une grande cour, on peut donc s’asseoir à l’extérieur également. Assez underground !

–  Restaurant Hindin Han – Jusovina – La plupart des restaurants de Mostar possèdent des terrasses très agréables avec vue sur la rivière. Celui là ne faisait pas exception ! Pour changer de tous les plats de viandes goûtés depuis le début de notre séjour, nous avons opté cette fois pour du poisson. A 6€ le filet de bar ou de dorade grillée, nous pouvions nous faire plaisir ! « Petit » banana split en dessert, pour clôturer ce très bon dîner.

wp-1507064348484.

Pub Black Dog – 5 Jusovina – pour profiter d’une bière sur leur grande terrasse, en bord de rivière. Musique live le soir. Pinte de bière à 2€50.

Le Budget (par personne) :
° Vols : Pas de vol direct pour Sarajevo, nous avons fait une escale à Munich à l’aller, et à Vienne au retour : 194,50 €
° Transports : (Taxi, bus, tram ) : 27,50 €
° Hébergement : 53,50 € pour 5 nuits
°
Visites : 44,50 €
° Nombreux Restaurants/ Bars / Cafés 
: 83€

En résumé, une super destination ! Le combo des deux villes Sarajevo/Mostar est vraiment une bonne solution pour un long week-end. Allez-y tant que la destination reste encore assez méconnue 🙂

T & S

Publicités

2 commentaires sur « Escapade en Bosnie-Herzégovine »

  1. Votre article me donne vraiment envie d’aller voir ce pays méconnu des touristes. Qui sait, ce sera peut-être ma prochaine destination! Mais ce mois-ci je pars en voyage seule pour la première fois du coup j’ai plutôt privilégié une ville touristique (Cracovie) pour être un peu plus rassurée. J’avais aussi pensé à l’Albanie ou à la Macédoine dont on entend pas vraiment parler non plus. Au plaisir de lire votre prochain article!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s