Mexique – Carnet de voyage

Nous sommes toutes deux parties au Mexique, Soso en octobre 2015 et Tiff en juin 2014. Il y a tellement de choses à dire sur ce magnifique pays, que nous ne pouvions pas tout concentrer en un article !

Vous pouvez retrouver l’itinéraire de Tiff ici.

Carnet de voyage de Soso – 17 octobre au 4 novembre 2015

Tulum – Valladolid – Chichen Itza – Merida – Campeche – Calakmul – Bacalar – Puerto Escondido – Oaxaca

Tulum

Après un vol Paris-Mexico, suivi de Mexico-Cancun, puis d’un bus Cancun – Playa del Carmen et d’un autre Playa del Carmen – Tulum, nous voici arrivés ! Au programme trois jours de farniente et de baignade. Ça c’était ce qui était prévu ! D’après Google Image, pour moi Tulum c’était ça : plages paradisiaques, eau transparente et turquoise … Une image de carte postale. La réalité fut légèrement différente :

photo 5cv

Regardez, là derrière les Margaritas (en guise de réconfort), la plage était couverte d’algues sargasses, rendant l’eau également beaucoup moins claire. Cette photo fut prise juste avant un déluge de 24h… Quel tableau noir je dresse ! Heureusement, même sous la pluie, nous avons pu nous occuper ! La ville est réputée pour ses cenotes. Anciennement sacrés pour les Mayas, ce sont des trous d’eau douce creusés dans la roche. Ces formations géologiques exceptionnels attirent de nombreux touristes. Sauf quand il pleut! Il est magique de pouvoir se baigner dans le Gran Cenote de Tulum absolument seuls. L’eau est un peu fraîche mais complètement translucide. Masque et tubas sont conseillés pour pouvoir observer les poissons et les petites tortues.

12239267_10153752805027996_6676242654518652015_o

Les ruines de Tulum valent également le coup, mais doivent être plus jolies sous un ciel bleu. Nous nous sommes même pris une pluie torrentielle sur la tête ce jour là ! Tant pis, il faudra y retourner un jour !

J’avais également réservé via l’agence francophone Viajes Conciencia, dont j’avais lu beaucoup de bien sur le net, cette excursion : Sian Ka’an. Oui oui ça faisait rêver ! Mais elle a été annulée à cause des conditions climatiques. Un peu désœuvrés et désireux de quand même découvrir Sian Ka’an, une réserve naturelle reconnue « Patrimoine Mondial Naturel de l’Humanité » par l’UNESCO, nous poussons la porte de l’agence Mexico Kan Tours, située sur la rue principale de Tulum. Au début un peu sceptiques, ils parviennent à nous organiser pour le jour même une excursion d’une après-midi à Sian Ka’aan et à Muyil (une zone archéologique). Juste le temps d’aller chercher nos affaires et nous partons avec notre guide et un conducteur à la découverte de la réserve. La pluie nous offre une accalmie et la balade commence dans les ruines de Muyil, situées en plein cœur de la jungle. Un petit chemin nous permet ensuite de découvrir la végétation luxuriante de la réserve et nous mène jusqu’à une tour de garde qu’il est possible de gravir. La vue y est magnifique. Nous arrivons ensuite au bord du lagon que nous traversons en barque jusqu’à un petit canal. Et là c’est la surprise, on nous distribue des gilets de sauvetage, et à l’eau. Au programme: juste se laisser flotter, portés par le courant , au soleil (et si !) au milieu de la mangrove. Un moment magique ! Il faut bien que cela s’arrête, le chemin du retour se fait à pied, sur une petite passerelle en bois qui serpente au milieu de la végétation. Et là, un crocodile passe juste sous nos pieds ! En résumé, ce fut une très belle après midi, dans un cadre magnifique.

∴ A Tulum, je recommande l’Hôtel Latino, tenu par un Québécois très sympathique, qui nous a bien conseillé sur les restaurants et les activités à faire. Pour 3 nuits: 3564 Pesos (180 €).

♦ Au Batey Mojito & Guarapo Bar, j’ai bu des mojitos absolument délicieux ! Le cadre et la musique étaient également très sympas, n’hésitez pas à y aller lors d’une soirée à Tulum. Adresse : Calle Centauro Sur.

IMG_0658

 Valladolid

Un bus au départ de Tulum nous amène rapidement à la très jolie ville de Valladolid. Durant un séjour au Mexique, n’hésitez pas à prendre le bus, tout se fait facilement. Valladolid est une petite ville coloniale aux façades très colorées que je recommande vivement.

De là, vous pouvez vous rendre facilement à Ek Balam. Nous y sommes allés en collectivos, des taxis collectifs vraiment peu chers. Le site archéologique d’Ek Balam vaut vraiment le coup d’œil, surtout qu’il est possible de monter en haut d’une des pyramides, donnant accès à une vue splendide sur la jungle. Prévoir d’y aller tôt, pour pouvoir se promener tranquillement sans trop de monde.

L’après midi, profitez en pour grimper dans un taxi et aller admirer les magnifiques cenotes de la région: X’kekén et Samula. Le premier est impressionnant, se baigner sous les stalactites et les chauves souris est une expérience ! Le cenote Samula, est également magnifique: on nage cette fois sous les racines d’un peuplier. Mes photos ne rendent rien par rapport à la magie du lieu !

P1000322

∴ J’ai beaucoup aimé l’auberge La Candelaria. Pour 17 € pour 2, nous avions une grande chambre colorée et le petit déjeuner compris dans le prix était absolument délicieux.

♦ Au 201 de la Calle 43 se trouve le magasin et galerie d’art de Jaime Fierro Duran. Pris par une grosse averse, nous nous y sommes abrités pas loin d’une heure et nous avons fait la connaissance de l’adorable propriétaire Inès. Son magasin regorge de tableaux et d’artisanat local.

Chichen Itza

Nous prenons un bus direct pour Chichen Itza. En y arrivant vers 9h30 nous échappons au monde. Le site est immense et très impressionnant. Il faut du temps pour pouvoir contempler les détails des ruines. Suite à un accident, il n’est malheureusement plus possible de monter au sommet de la pyramide. Vous croiserez de nombreux iguanes paressant sur les ruines. Seuls les trop nombreux commerçants qui ont envahi le site gâchent la quiétude du lieu. En partant en début d’après-midi, nous croisons des hordes de groupes. Un bus nous amène ensuite à Mérida. Un bus de deuxième classe pour préciser, qui a la particularité de s’arrêter absolument partout ! Si quelqu’un attend dans une rue, le bus s’arrêtera forcément, même si une autre personne attend juste 2 mètres plus loin ! Autant vous dire que le trajet m’a paru un peu long.

Mérida

Cette ville fut surtout une étape entre Chichen Itza et Campeche, on ne peut pas dire qu’elle m’ait transcendée. Beaucoup plus grande que Valladolid, elle abrite quelques rues pittoresques dans le centre. Un petit tour sur la place centrale permet de découvrir la cathédrale et les jolis palaces colorés. J’ai trouvé qu’une après-midi et une soirée étaient suffisantes, pour cette ville. Après cela reste également une affaire de goût !

∴ L’hôtel Plaza Mirador était tout a fait correct. 611 Pesos (30 €) la nuit.

Campeche

Il vous faudra 2h20 de bus au départ de Mérida pour atteindre la très jolie ville de Campeche, dont le centre historique, entouré de remparts est rentré au patrimoine mondial de l’UNESCO. Moi qui aime les petites rues colorées, autant vous dire que j’ai été servie : du rouge, du bleu, du vert, du rose… Au niveau architecturale, la ville a gardé son héritage de l’époque coloniale. Tous les soirs à 20h sur le Zocalo (la place principale), un spectacle de son et lumière a lieu. Une ville très belle mais qui donne l’impression d’être quelque peu inhabitée et plutôt destinée aux touristes. C’est en sortant des fortifications pour aller prendre des billets de bus que nous avons découvert la vraie Campeche, qui fait beaucoup moins carte postale, un contraste saisissant !

IMG_0835

∴ Un coup de cœur pour le très bel hôtel Socaire ,  avec sa piscine, ses patios et son cocktail de bienvenue, bref notre craquage du séjour niveau finance ( et encore ! ) Prix: 1157 Pesos pour une nuit (55 €).

♦ Pour découvrir une spécialité locale, le pan de Calzon, c’est au restaurant Marganzo qu’il faut aller. Je peux désormais dire que j’ai mangé du requin ! Adresse: 267 Calle 8

photo 345

Calakmul

C’est après 4h30 de bus que nous arrivons dans la toute petite ville de Xpujil, dans laquelle nous logeons en vue de visiter les ruines de Calakmul. Ces ruines étant difficilement accessibles sans voiture, j’avais réservé une excursion à la journée avec Ka’an Expedition. Nous étions 4 avec notre très sympathique guide. Départ à notre hôtel à 7h30, après un trajet sur une petite piste au milieu de la jungle, la visite commence d’abord par un musée, nous permettant d’en apprendre davantage sur la faune et la flore de la réserve. A 10h, ça y est nous entrons dans Calakmul, et d’après le registre, nous sommes les premiers ! Le site est absolument gigantesque,  la verdure s’étale à perte de vue, seulement entrecoupée par les ruines et pyramides qui en émergent. L’ascension de la grande pyramide nous donne une vue imprenable sur la jungle mexicaine et guatémaltèque, le site se situant non loin de la frontière du Guatemala. Au milieu des ruines nous observons les singes araignées qui sautent d’arbre en arbre. Les moustiques sont quant à eux nombreux à nous guetter et à nous attaquer malgré nos répulsifs ! La dure loi de la jungle … Calakmul est pour l’instant assez peu visité, sûrement du fait de son accessibilité difficile, mais le déplacement vaut vraiment le coup, car on en prend plein les yeux. En résumé, une de mes journées coup de cœur du voyage !

IMG_0898

∴ L’Hotel Maya Balam est simple mais tout à fait correct. Le bar / restaurant de l’hôtel était sympa, nous y avons siroté une Sol ( une bière locale) à 1€, ça nous change des prix parisiens! La ville de Xpujil est en fait davantage une route, qui abrite sur le bas-côté quelques habitations, commerces et hôtels. Prix: 1146 Pesos (56 €) pour 2 nuits.

Bacalar

Un gros coup de cœur pour ce magnifique lagon, réputé pour comporter sept nuances de bleu. Je n’en ai peut être pas compté sept, mais les différentes couleurs sont bien présentes! Nous avons fait une balade en lancha (le bateau local) pour pouvoir mieux découvrir le lagon. Après une panne en plein milieu, puis un deuxième bateau, nous avons pu nous baigner dans une eau transparente et turquoise. Le lendemain, me lever à l’aube et me retrouver seule face au lever du soleil sur la lagune fut un instant absolument magique ! S’ensuivait ensuite un long trajet en bus jusqu’à Cancun pour reprendre un vol interne jusqu’à Puerto Escondido, dans le plus petit avion que j’ai pu voir !

IMG_5482

∴ Nous avons dormi à la Casita Carolina. Un hébergement tenu par une famille allemande très sympathique. Ils proposent différents petits bungalows, et qui sont quasiment les pieds dans l’eau ! En effet la Casita dispose de son propre ponton avec accès direct sur le lagon. De nombreux hamacs étaient à notre disposition, on peut dire que je les aurai tous tester ! Pour 1 nuit: 500 Pesos ( 24 €)

♦ En apprenant que nous étions français, plusieurs personnes nous avaient conseillé ce petit restaurant français, le Barril Grill. De très bons burgers, une Pina Colada excellente et la possibilité de faire le plein de bières belges ! Adresse: 20-22 Avenue 7

Puerto Escondido

Une plage de sable fin déserte, un transat, une Pina Colada dans une main, des tortillas au guacamole dans l’autre, voilà le souvenir principal que je garderai de Puerto Escondido ! Même si la baignade dans ce paradis du surf se fait à vos risques et périls (voulant me baigner pour la première fois dans l’océan Pacifique, je n’ai pas pu y résister!), l’immense plage Zicatela est magnifique.

Nous avons également pris un taxi pour nous rendre à la plage Carrizalillo, entourée de rochers, le courant y est moins fort et c’est l’endroit idéal pour s’initier au surf.

IMG_1047

∴ Au niveau de l’hébergement, n’hésitez pas, vous passerez forcément un bon séjour à l’Hostal One love. Idéalement située à deux minutes à pied de la plage, cette auberge propose des chambres de 2 très bien décorées à l’image de chanteurs ou groupes de musique. Je leur avais envoyé un mail pour avoir la chambre Bob Dylan ! L’auberge est tenue par un français très sympa, qui pourra vous conseiller sur les visites à faire. Très bon restaurant également. Pour une nuit : 534 Pesos (26 €)

Oaxaca

L’objectif final de ce voyage était de pouvoir passer la fête des morts à Oaxaca. En effet la « Toussaint mexicaine » ou Dia de los Muertos nous change bien de nos traditions grises et ternes européennes. Ici ces jours sont synonymes de fêtes, de défilés, de maquillages et de célébration.

Pour rendre hommage aux morts, la ville et ses cimetières se couvrent d’hôtels colorés et fleuris. Les étals des marchés se remplissent des fameux pan de muerto et de fleurs que l’on retrouve sur les hôtels avec tout ce qu’aimaient les défunts de leur vivant: nourriture, boissons, photos … Durant trois jours, la ville vibre au gré des défilés, des danses et chants traditionnels. Selon la tradition, on célèbre les saints et les enfants défunts (Dia de Todos los Santos) le 1er Novembre et le Jour des Morts est fêté le 2 novembre, mais les festivités débutent désormais dès le 31 octobre.

La ville coloniale d’Oaxaca est également très belle et vaut le détour. Nous avons visité le musée des cultures, situé dans l’ancien couvent de San Domingo et donnant sur le jardin botanique. Le musée comporte de très belles pièces archéologiques issues des tombeaux du Monte Alban.

Oaxaca est également le point de départ idéal pour visiter la région. Dès notre arrivée, nous sommes allés au Monte Alban, situé à une dizaine de kilomètres du centre, en navette. La zone archéologique du Monte Alban, qui culmine à 2000 mètres d’altitude impressionne par sa grandeur et sa verdure. Entourée des montagnes, le paysage en haut des pyramides est grandiose.

IMG_1091

De nombreuses excursions à la journée sont proposées pour partir à la découverte de la région d’Oaxaca. Nous en avons fait une qui combinait El Arbol del Tule, Mitla, Hierve el agua, une fabrique de Mezcal et Teotitlan del Valle, le tout en mini bus. Notre guide , très sympathique et quadrilingue, parlait l’espagnol, l’anglais, le zapothèque et était ravi de pratiquer un peu son français avec nous! Premier arrêt à l’Arbol del Tule, impressionnant avec ses 14 m de diamètre et ses 42 m de haut. Et il serait âgé de plus de 2000 ans s’il vous plaît !

IMG_1318

La visite se poursuit vers Teotitlan del vallé, petit village au pied des montagnes et réputé pour le tissage. On nous explique alors la confection des différentes couleurs utilisées pour la fabrication des textiles. Une première partie intéressante mais qui s’est suivie par une « visite » oppressante de la boutique attenante …

La traditionnelle visite de la fabrique de Mezcal spéciale touristes que nous sommes s’ensuivait. Explication du processus puis dégustation, cet alcool élaboré à base de l’agave monte vite à la tête !

Après un nouveau tour dans le bus, nous découvrons Mitla, la ville des morts. Ces ruines changent de ce que nous avons pu voir jusqu’ici de par leurs nombreux ornements géométriques et leur couleur rouge. Il est possible de visiter des tombeaux en descendant de petits escaliers pentus.

Le clou de la journée sera pour moi l’arrivée à Hierve el Agua, les cascades pétrifiées entourées des montagnes. Un paysage grandiose amplifié par le coucher du soleil. De nombreuses randonnées sont possibles, nous avons juste marché jusqu’au sommet des cascades.

12314347_10153795893807996_8085994529911833534_o

∴ Nous avons séjourné à l’auberge de jeunesse Casa Angel. Une chambre propre, une auberge très bien située. Par contre après le passage de l’équipe pour refaire le lit, nous avons trouvé plusieurs fois la porte de la chambre ouverte. Pour 4 nuits:  2420 Pesos (119 € ).

♦ De nombreux magasins à Oaxaca proposent des objets de l’artisanat local, mais j’ai particulièrement aimé la boutique Voces de Copal qui fait également salon de thé.   Adresse: 303 Calle Macedonio Alcalá.

12239185_10153752796817996_7018009693857282547_o

Tiens mais j’ai peu parlé de nourriture, c’est étrange ! Nous avons fait de nombreux petits restaurants et gargotes très sympas et avons pu tester les différentes spécialités locales: quesadillas, nachos, guacamole, tacos, tamales, fajitas, tacos … Tout ça entrecoupé de quelques burgers de temps en temps histoire de changer un peu. C’est en mangeant des lasagnes dans un restaurant assez chic d’Oaxaca que je me suis tapé la pire intoxication alimentaire de ma vie! Moralité, il faut mieux privilégier la nourriture locale!  Niveau boisson, les chocolats chauds façon Maya (avec de l’eau) sont très bons, grâce à l’excellent chocolat mexicain.

Budget ( Par personne)

Parlons peu, parlons finance ! En ne faisant que des auberges de jeunesse, il est possible de davantage économiser sur l’hébergement. Le pays est très bien desservi au niveau des bus, nous n’avons eu aucun problème. Bon, je me souviendrai toujours du trajet Puerto-Escondido, 12h en bus de nuit, avec un conducteur qui roulait très vite, des nids de poule partout et des toutes petites routes de montagne … Autant dire que je n’ai pas beaucoup dormi ! Pour les déplacements dans les villes, les collectivos sont peu chers et il ne faut pas hésiter à marchander les taxis, surtout à Tulum, avec un grand sourire et demandé en espagnol, ça passait toujours !

 -Transports                                                                                                                                     •Vol Mexico – Cancun à l’aller et Oaxaca – Mexico – Paris au retour (Avec Aero Mexico) : 900€
•Vol Interne Cancun – Mexico – Puerto Excondido : 182 €
•Trajets en Bus ( Cancun – Tulum – Valladolid – Chichen Itza – Merida – Campeche – Xpujil – Bacalar – Cancun et Puerto Escondido – Oaxaca ) : 1839 Pesos 90€
•Trajets en taxis ou collectivos : 909 Pesos 45 €

–     Hébergement
( Tulum 3 nuits – Valaldolid 1 nuit – Merida 1 nuit- Campeche 1 nuit – Xpujil 2 nuits – Bacalar 1 nuit- Cancun 1 nuit – Puerto Escondido 1 nuit – Oaxaca 5 nuits) : 6202 Pesos 305€

– Excursions et visites
4175 Pesos 240€

Ce voyage fut un dépaysement total. Le Mexique est un pays magnifique, de part ses paysages, sa culture et ses habitants. Nous avons pu voir de très belles plages, des ruines perdues au milieu de la jungle, des cenotes époustouflants… Être au Mexique durant les célébrations de Los Dias de los Muertos et découvrir cette fête haute en couleurs a rendu ce voyage encore plus mémorable. Vous l’aurez compris, j’ai été conquise et j’espère pouvoir y retourner un jour.

Bravo à vous si vous êtes arrivés à la fin de ce pavé. Il m’était difficile de faire plus court.  🙂

S.

Publicités

Un commentaire sur « Mexique – Carnet de voyage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s